Le revers de la médaille olympique「東京オリンピック」に向けて2つの汚染水処理 

Tokyo Olympics 2020

Ecrit le 9 septembre 2013*

(Traduction japonais/français)

Tokyo a été retenu pour organiser les jeux olympiques et paralympiques d’été en 2020. Le dimanche 8 septembre, à l’heure japonaise, il n’était pas difficile d’imaginer les Japonais levés tôt, devant leur poste de télévision ou sur Internet. Au moment où le président du comité Jacques Rogge a annoncé « Tokyo » , ce fut une explosion de joie ! Les Jeux olympiques entraîneront une croissance économique, estimée à trois trillions de yens selon l’annonce officielle. A l’échelle nationale, les retombées économiques générées s’élèveront à 150 trillions de yens d’après les calculs ; c’est la quatrième flèche du plan économique appelé Abénomics. Avec la longue déflation économique causant des souffrances à la population, le grand tremblement de terre et la dévastation de l’Est, tout le Japon a été ébranlé au plus profond de ses certitudes. Cette nouvelle des jeux olympiques intervient comme l’apparition d’un messie mais on ne peut se réjouir ouvertement si nous ne prenons pas en compte d’ autres aspects.
En premier, les réponses du premier ministre Shinzo Abe à des questions qui lui étaient posées sur Fukushima et son eau contaminée sont un tissu de mensonges : « Au sujet de Fukushima, il y a peut-être des personnes inquiètes mais je vous garantis que la situation est sous contrôle. A Tokyo, jusqu’à présent, il n’y a pas eu de répercussions « maléfiques » et il n’y en aura pas dans le futur. Les effets nuisibles de cette eau contaminée sont neutralisés, sous surveillance sur une distance de 0.3 km aux alentours de la centrale Fukushima. Je vous assure qu’ à l’heure actuelle, il n’y a absolument pas de problèmes de santé et qu’il n’y en aura pas plus tard. »
Au Japon, nous avons le proverbe « uso mo hoben » ( un mensonge pieux ) : le premier ministre, donc, tient des propos mensongers en toute simplicité. Quelle influence peuvent-ils avoir sur la scène internationale ? Et vous, que pensez-vous de ses affirmations ? En outre, les membres du CIO, et les journalistes étrangers semblent s’ être aperçus, au moment du vote, que ces paroles étaient mensongères.
En vérité, tous les jours, des fuites génèrent 400 tonnes d’eau contaminée, eau de surcroît stockée dans plus de milles réservoirs en mauvais état. Chaque jour, 300 tonnes d’eau contaminée sont rejetées dans la mer. En fait, les rejets ne sont pas du tout contrôlés. Mais j’aimerais pouvoir croire en les paroles du premier ministre : « Il n’y a absolument aucun problème. J’ai pris la responsabilité vis à vis d’un programme pour en arriver à une solution définitive. Je suis en train de le faire. Je pense que je peux clairement en faire la promesse. »
Cette fois-ci, c’est décidé, les jeux auront lieu à Tokyo. Or n’y aura t-il pas derrière cette décision une close cachée : j’envisage cette hypothèse à savoir, que si l’eau contaminée n’est pas assainie, les jeux olympiques seront annulés. On ne peut affirmer à 100% qu’une annulation aura lieu. Une telle situation ne s’est jamais présentée auparavant.
En réalité, un autre problème concerne l’eau. L’épreuve de triathlon est prévue dans baie de Tokyo. Or l’eau y est infestée ; il y a un taux élevé de colibacilles et il est officiellement interdit de s’y baigner. Les égouts de Minato-ku se jettent aussi dans la baie de Tokyo, la baie est tellement souillée au moment des grandes pluies. Le service de l’environnement confirme : « il y a un taux beaucoup trop élevé de colibacilles. » Si vous voyez cette eau noirâtre dans la baie de Tokyo, vous penserez en toute logique qu’il est inconcevable de plonger dans cette eau. L’entreprise des eaux japonaise possède la technique de transformer l’eau de mer en eau douce, par conséquent elle aurait la capacité d’assainir l’eau de la baie si elle s’engageait vraiment à le faire .
Je souhaite vivement que le gouvernement métropolitain de Tokyo entreprenne l’assainissement de ces deux sortes de forme de pollution des eaux avant 2020.

Par Noriko Tada, journaliste et présentatrice TV et radio (émissions économiques et informations générales)

*Nous prévenons nos lecteurs qu’il est souhaitable de s’informer sur la situation de Fukushima selon les sources actuelles. Nous rappelons que l’article a été écrit d’après les circonstances de l’année 2013.

「東京オリンピック」に向けて2つの汚染水処理          2013年9月9日

2020年夏のオリンピックとパラリンピックが東京で開かれる事に決まりました。日本時間では8日(日)の早朝でしたが、早起きしてテレビやインターネットの画面を見つめ、“TOKYO!“と発表するIOCのジャック・ロゲ会長の声を聞いたとき、日本人なら誰もが心ときめき、喜んだ事でしょう。この東京オリンピック開催による経済効果は3兆円と言われていますが、その波及効果をすべて含めると150兆円との試算もあり、アベノミクス第4の矢とも言われています。長くデフレ経済に苦しみ、東日本大震災にも見舞われ自信を失った日本にとって、このオリンピック開催は救世主のような存在かもしれません。ただ、手放しで喜んでいられない側面もあるのです。
まず、プレゼンテーションとそれに付随した質疑応答の中で語られたフクシマの汚染水に関する安倍総理大臣の発言は完全な嘘でした。「福島のことを心配する人がいるかもしれませんが、私が保証します。状況はコントロールされています。東京に悪影響はこれまでもこれからも全くありません。」「汚染水による影響は福島第一原発の港湾内の0,3平方キロメートル範囲内の中で完全にブロックされています。」「健康問題については、今までも、現在も、将来も、全く問題ないという事をお約束致します。」日本には「嘘も方便」ということわざがありますが、国際舞台で総理大臣がこのような嘘をあっさりと言ってしまうというのは、どうなのでしょうか。しかも、この発言が嘘である事は、投票するIOCのメンバーの人たちも海外のジャーナリストも気付いたと思うのです。真実は、毎日400トンの汚染水が生み出され、汚染水のタンクは1000個以上あって、所々壊れていて、一日300トンの汚染水が海に放出されているということ、汚染水は全くコントロールできていない、ということです。
ただ、以下の総理の発言は信じたいと思います。完全に問題のない物にするために抜本解決に向けたプログラムを私が責任を持って決定し、既に着手をしております。そのことをはっきりとお約束したいと思います。」
今回東京に決まった事は、裏を返せば、「東京に決めてあげるから、そのかわり汚染水処理をちゃんとやりまさいよ。」という事だと思うんです。なぜなら、今後本当に汚染水処理が制御のきかない状態になれば、一度決まったオリンピック開催を取り消される事だって、前代未聞ですが、100%ないとは言い切れないのではないでしょうか。
加えて、実はもう一つの汚染水問題があります。トライアスロンの会場として予定されている東京湾の水質は、大腸菌の量が多すぎて実は遊泳禁止なのです。港区によると、大雨が降ると、処理しきれない下水が東京湾に流れ込んでしまい「大腸菌の量は半端な量ではない。」というのです。東京湾のあの真っ黒な水を見れば、普通に考えただけでもあんな汚い所に体を入れるのは無理だと思います。日本企業は海水を淡水に変える技術も持っているのですから、東京湾の水をきれいにする事くらい、本気でやろうと思えば出来ると思うのです。
2020年までにこの2つの汚染水処理を日本政府と東京都はしっかりやってほしいと思います。                                      以上

多田 記子 「ジャーナリスト、テレビ・ラジオ キャスター(経済・一般情報番組)

福島の現状については、最新の情報源でご確認いただくことをお勧めします。本稿は2013年の状況をもとに書かれています。」

Facebook

Partager sur Facebook


Facebook

Suivez-nous sur Facebook

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *